Macristalhias (1993)

Pour violon et bande numérique (1992/93)
9’36 »
Commande de la DRAC, Nantes.

Bien que la notion de musique mixte me soit chère je me suis proposé dans  « Macristalhias » de créer une écriture différente. Le concept de « mixité » (dans le sens de mélange) entraîne forcément une séparation des éléments de départ. J’ai voulu, au contraire, substituer au principe de superposition ou de mixture un langage unique constitué de matériaux d’origines diverses. Ceci a entraîné l’enrichissement des deux univers  à plusieurs égards :

De l’univers électroacoustique s’est dégagé une organisation du temps instrumental intimement liée au matériau. Le souci de l’efficacité sonore des gestes instrumentaux visant la symbiose des deux mondes non seulement du point de vue timbrique mais aussi et surtout de l’articulation et de la morphologie.

Le monde instrumental a déterminé l’organisation des hauteurs de la musique réalisée sur support en studio. Il a également fait apparaître en premier plan l’interaction. Ce principe a régi l’écriture de la partie électroacoustique de manière à ce que l’on ne sente pas l’inexorabilité du temps. C’est la raison pour laquelle nous avons l’impression que la bande répond à l’attente et aux intentions de l’instrumentiste. L’univers poétique de l’œuvre est intimement lié aux deux mots qui composent son titre Mathias, mon fils, violoniste en herbe, et le cristal.. Tout en façonnant les  univers figés et mobiles des matériaux de départ je me suis centré sur le développement de l’idée de grande solidité et fragilité extrême, du poids de la tradition (de l’immuable cristal), et les facettes qui nous permettent de nouveaux regards.

La partie des « sons fixés » ou support a été réalisée à partir de sons de synthèse d’origine diverse et de prises de son de violon transformées par le système Syter (INA-GRM) et organisées par divers logiciels et des méthodes de studio.


Macristalhias

Violon : Patrick Févai
Enregistrement de la création Nantes 1993.

*inédit partition et électronique à demander au compositeur.


[ Instrument seul et/ou bande magnétique ou électronique ]