Tous les articles par admin4luis

œuvres par ordre alphabétique

3 New York Blues (2011) Grands Ensembles / Orchestre
6 Caprices (2008-09) (Urbana 11) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Aliados invisibles II (2007) Musique de Chambre
Alto Voltango (2001) (Urbana 23) Musique de Chambre
Amor a Roma (1997) (Urbana 12.a) Musique de Chambre
Amor a Roma (2001) (Urbana 12.b) Musique de Chambre
Around the Bell (2011) Grands Ensembles / Orchestre
Ausente 1 (Les princesses) (2008) Musiques pour la danse  / Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Ausente 2 * (Les princesses) (2008) Musiques pour la danse
Ausente 3 (Les princesses) (2008) Musiques pour la danse / Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Ausente 4 * (Les princesses) (2008) Musiques pour la danse / Instrument seul et/ou bande magnétique ou électronique
Ausente 5 (Les princesses) (2008) Musiques pour la danse
Blister (2019) Musiques de scène – Opéra
Musique de chambre
Caprices 1 et 2 (2007) (Urbana 11) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Caprices 3 et 4 (2007) (Urbana 11) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Chuchotements et nouveaux présages (1986/87) Oeuvres à caractère pédagogique
Cinq personnages en quête de hauteur (1984/85) Musique de Chambre
Clairière (2002) (Urbana 14) Instrument seul et/ou bande magnétique ou électronique
Clairière II (2013) (Urbana 14.b) Instrument seul et/ou bande magnétique ou électronique
Claustrum (1996/97) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Cuento perpetuo (2019) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Déclives (1992) (Urbana 23b) Musique de Chambre
Del fuego las resonancias (1992) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Desde la sombra (1990) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Diabolus Urbanus (2000) (Urbana 15) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Diagonal (1999) (Urbana 18) Musique de Chambre
Double Concerto (2001/2003) (Urbana 21) Grands Ensembles / Orchestre
Double Urbana – Cruz y ficciones (1998/2001) (Urbana 17) Grands Ensembles / Orchestre
Duel 1 * (Les princesses) (2008) Musique de Chambre / Musiques pour la danse
Duel 2 * (Les princesses) (2008) Musique de Chambre / Musiques pour la danse
Duel 3 * (Les princesses) (2008) Musique de Chambre / Musiques pour la danse
Ebano y metal (2017) Musique de Chambre
Ein Lied (2006) Musique de Chambre
Ex Lex Grands Ensembles / Orchestre
Fermata (2010) (Urbana 24) Musique de Chambre
Final del juego (1983/84) Musique de Chambre
Fuego color ceniza (Feu couleur de cendre) (1990) Oeuvres à caractère pédagogique
Gelmanianas (2012) Grands ensembles – Orchestre
Hamlet (1994) Musiques de scène – Opéra
Histoire du petit garçon qui faisait pousser des fleurs sur son chapeau (1990) Oeuvres à caractère pédagogique
Ka, Cinq poèmes musicaux (1993-94) (Urbana 7.a) Musique de Chambre
Ka II (nouvelle version de Ka (2007) (Urbana 7.b) Musique de Chambre
Ka III (Urbana 7.c) Musique de Chambre
L’affaire de la rue de Lourcine (1995-96) Musiques de scène – Opéra
La Forêt (I* – II – III – IV* – V* – VI – VII et VIII) (Les princesses) (2008) Musiques pour la danse / Grands Ensembles / Orchestre
La sphère et la pierre (1994) (Urbana 8) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Labo Lubbe (2004) Musiques de scène – Opéra
Lascaux expérience (2005-2007) (Urbana 2.b) Musique de Chambre
Lascaux Urbaine (2004) (Urbana 2.a) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Legiones del grave Musique de Chambre
Legiones del agudo Musique de Chambre
Le Bagne (1996) Musiques de scène – Opéra
Le Mandat (2002) Musiques de scène – Opéra
Le Marais (I* – II* – III – IV* – V*) (Les princesses) (2008) Musiques pour la danse / Musique de Chambre
Le Psychanalyste (feuilleton radio) Cycle: Le Psychanalyste
Le Suicidaire (2001) Musiques de scène – Opéra
LLe Tyran, le Luthier et le Temps (2008) Oeuvres à caractère pédagogique
Les parapazzi (1998) Musiques de scène – Opéra
Les Venus de Craie (1996) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Lettre inachevée (1997) (Urbana 3) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Macristalhias (1993) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Más allá del rojo (Au delà du rouge) (1991) (Urbana 9) Musique de Chambre
Muertango (1989) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Musique pour la Chine (1989) Musique de Chambre
Musique pour le Psychanalyste Musiques de scène – Opéra
Nómade – Móvil (2018) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Obertura Urbana (2004/2005) (Urbana 5) Grands Ensembles / Orchestre
Ombres d’hallucinations et de mort (1988/89) Grands Ensembles / Orchestre
Ombres de l’Ombre Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Onomatopées (1989) Musique de Chambre
Pájaro contra el borde de la noche (2017) (Parenthèse) (2013) Grands Ensembles / Orchestre
Paréntesis (Parenthèse) (2013) IInstrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Perspectives (2004) (Urbana 20) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Princesses (Cycle) Cycle: Princesses
Quatuor à cordes N° 2 (Roue – étoile) (1999-2000) (Urbana 4) Musique de Chambre
Quebrada/Horizonte Grands Ensembles / Orchestre
Reflets… (1985) Musique de Chambre
Requiem pour un Bookmaker chinois (1995-96) Musiques de scène – Opéra
Rêve vole lumière (1987/88) Grands Ensembles / Orchestre
Revivre l’illusion (1989) Oeuvres à caractère pédagogique
Rhevma (2009) Musique de Chambre
Sainte Nitouche (la fille ni bien ni mal) (2002) (Urbana 22) Musique de Chambre
Senderos… que bifurcan (2002-03) (Urbana 19) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Sextuor « . » (1994-95) (Urbana 25) Musique de Chambre
Soplando almas (1990) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Speculorum Memoria (1993) Grands Ensembles / Orchestre
Tango del desamparo (1987) Musique de Chambre
Tangos utópicos (2015) Musique de Chambre
Tejidos (2006) Oeuvres à caractère pédagogique
Tramagedia con Dylan (1997-98) Musiques de scène – Opéra
Tres Cantos a Pandora (2007) Musique de Chambre
Trois pièces pour quatre timbales. (2007) (Urbana 5b) Instrument seul et/ou sons fixés ou électronique
Ultimos Movimientos  Musique de Chambre
Un petit bruit de fond (1998) Oeuvres à caractère pédagogique
Un bestiario (2016) Oeuvres à caractère pédagogique
Urbana (1997-98) (Urbana 1) Musique de Chambre
Urbana 24 (Cycle) Cycle: Urbana
Yendo (en allant) (2008) Musique de Chambre

 

Cycle Urbana 24

© Nicolás Acuña

Le cycle Urbana comporte 24 + 1 pièces
.

Les buts de ce cycle sont, dans le désordre :

1 – écrire sans coercition pendant quelques années,

2 – ne pas finir une œuvre, mais réaliser des fragments d’une œuvre plus vaste,

3 – casser le cadre, petit et souvent insatisfaisant, de l’œuvre classique symbole de reconnaissance et source d’absurde admiration,

4 – construire un univers dont les parties soient interchangeables et soumises, plus tard, à des nouvelles lois,

5 – participer avec mon travail dans le monde créatif d’autres artistes,

6 – soumettre et remanier ces matières dans d’autres cadres où l’individualité est mise au service d’un groupe (metteur en scène, écrivain, vidéaste, chorégraphe, plasticien)

7 – bâtir, peu à peu, une utopie.

8 – investir, un jour, notre espace quotidien.

Le titre des 24 + 1 pièces du Cycle Urbana

Urbana

U1

Lascaux Urbana
U2.b

Lascaux (Expérience)
U2.b

Lettre
inachevée
U3
Quatuor à
cordes (roue-étoile)
U4

Obertura Urbana
U5

Trois pièces pour quatre timbales
U5.b

Claustrum

U6

Ka,
cinq poèmes musicaux
U7

Ka II
(U7.b)

La sphère et la pierre

U8

Au delà du
rouge

U9

Speculorum Memoria

U10

6 Caprices
U11
Amor a Roma
U12.a
U12.b
Sextuor
« . »
U25
Portraits
U13

Clairière

U14
U14.b

Diabolus Urbanus

U15

Requiem pour un Bookmaker chinois

U16

Cruz y
Ficciones

U17

Diagonal

U18

Senderos… que bifurcan

U19

Perspectives

U20

Double
Urbana

U21

Sainte
Nitouche

U22

Alto Voltango

U23

Fermata

U24

Les Princesses

Événement Chorégraphique et Musical

cadre_agenda3

C’est avec un grand plaisir que je participe à ce projet artistique. En effet, l’ambition de ce spectacle, au-delà de la découverte d’un nouvel espace, le théâtre de Poitiers, destiné à la diffusion artistique en général, est la réunion d’un ensemble marquant la création chorégraphique depuis les années 80.

Continuer la lecture de Les Princesses

Cycle Le Psychanalyste

cadre_agenda13

Feuilleton radiophonique d’après « Le psychanalyste » de Leslie Kaplan

Avec : Simon Scop, Martial Di Fonzo Bo
Clarinette: Philippe Berrod
Le Je : Agnès Sourdillon 
Piano : Raminta Dombrowski
Eva : Frédérique Loliée
Violoncelle : Eric Picard
L’homme de la conférence : Philippe Fretun
Elise Caron Cor : Joël Jody
Accordéon : Pascal Contet
Percussions : Hélène Colombatti
Violon : Eiichi Chijiiwa

Musique originale : Luis Naón
Réalisation : Claude Guerre
Le psychanalyste est publié aux éditions POL

L’idée d’adapter Le Psychanalyste de Leslie Kaplan (POL, 1999, repris en Folio) en feuilleton pour la radio est venue à l’auteur après une lecture de quelques extraits du livre par Martial di Fonso Bo au festival d’Avignon 2004, et aussi parce que la forme « feuilleton » – qu’est-ce qui se passe, qu’est-ce qui peut se passer – pouvait entrer en correspondance avec l’enjeu central du livre : saisir les personnages du point de vue de l’inconscient en acte, « comme » le psychanalyste, tracer le portrait de héros ordinaires, de héros de la pensée. Ainsi – une place centrale est donnée à la parole et à la voix, à cause des séances avec le psychanalyste, bien sûr, mais aussi parce que la pensée est très souvent saisie sous forme de monologue; – la narration est découpée en chapitres courts qui ont chacun une chute, et ces relances s’additionnent, créent un suspense d’ensemble, qu’est-ce qui va, qu’est-ce qui peut, se passer; – on est d’emblée dans une polyphonie, variété des personnages et des voix, possibilité de jouer sur le style et la manière, le ton et la tonalité, les façons de dire, les points de vue de chacun; – cette polyphonie est conçue comme une façon d’explorer le monde contemporain, chacun poursuit seul sa question propre et en même temps on est dans le même monde, chacun est lié aux autres, en rapport avec les autres, rencontres, recoupements; – la réalité sociale, la violence, le désespoir de la banlieue sont donnés à partir des personnages et de leurs mots, en dehors d’un applatissement naturaliste, dans une dimension véritablement dramatique, en rapport (on l’espère !) avec l’éthique de la psychanalyse et la découverte de l’inconscient; – les passages qui relèvent plus de l’essai, réflexions sur la psychanalyse, sur l’Histoire et l’état actuel du monde, mais aussi sur le cinéma, le théâtre, sont intégrés à la narration à travers les personnages, ce qui permet, à l’opposé d’un savoir fermé, de penser « avec » Freud, Kafka, Chaplin, Arendt, etc., en dialogue, de façon vivante et joueuse. Le travail de mise en scène de Claude Guerre, la musique originale de Luis Naon, le jeu de tous les comédiens : un vrai morceau de « vie vivante ». « Simon est psychanalyste. Il est vif, joueur, ouvert au hasard. Avec lui, dans son cabinet, les analysants, leurs histoires tragiques, comiques, leurs questions, ce qui se passe pendant les séances, et ce qui se passe, dehors. En contrepoint, une femme, Eva, qui, elle, essaie de penser le monde et la vie à travers la lecture et la relecture de Kafka. Car, dans l’un et l’autre cas, c’est de cela qu’il s’agit : penser. Tous les personnages de ce livre sont des héros parce qu’ils affrontent le conflit entre leur désir de vérité et leur passion pour l’ignorance : ils sont des héros par la pensée, des héros de la pensée. En même temps ils sont tout le monde, chacun de nous. Si on pense, on est vivant, on change, on peut changer. Alors, évidemment, il arrive plein de choses : le récit est toujours en train de se faire, comme l’identité, jamais donnée, car c’est dans chaque détail que tient le sens et le sens est lié à chaque détail. C’est pour ça que le dernier mot est au monde, cette accumulation innombrable de détails et de possibles. »

Blister (2019)

(action bellico-psichiatrique)
Pour récitant, soprano, saxophone alto, bass fretless, percussion, électronique et images vidéo.

Sur des textes de Martin Dubini

L’origine de ce pari est de reprendre de nouveaux chemins pour une forme scénique. Le  TACEC (Teatro Argentino de La Plata), nous a confié cette aventure.

Personne ne sait si l’opéra est toujours en vie, mort ou à l’agonie. Que se passe-t-il lorsque l’on propose une la cohabitation d’un texte, d’une musique, des images ? Se quoi s’agit-il ?

La proposition de Blister, est, pour commencer un dispositif dans lequel les trois formes artistiques partagent un espace, une ébauche de sens, une ellipse.

Sur scène, le quatuor, composé d’une voix de soprano, un saxe alto, une basse fretless et une percussion, compte sur l’action invisible d’une électronique qui se déploie dans l’espace et une vidéo bien visible. Les musiciens commentent ou s’opposent à la sémantique des textes dits par un acteur / récitant.

Si la musique occupe la scène, polluée délibérément par des images (images poubelle), la voix parlée provient de différents lieux aussi réels qu’imaginaires.

Tout ressemble au bord supérieur d’une tranchée mais nous ne savons pas de quel côté de celle-ci nous sommes. Il y a une diffuse distinction dans le statut des détonations. Il s’agit de plusieurs manières de ne pas traverser une frontière pour poursuivre ainsi la chute.

Créée au TACEC – Teatro Argentino de La Plata le 11 juillet 2019.


Récitant : Martin Dubini
Images : Leonardo Balistrieri
Soprano : Maria Bugallo
Saxophone : Bera Romairone
Bass fretless (et guitare) : Juan Negri
Percussion : Bruno Lobianco

Cuento perpetuo (2019)

pour marimba et électronique.

Dédiée à Laurent Mariusse

 

Commande du GMEM – Centre National de Création Musicale.

Réalisation informatique – Luis Naón et Charles Bascou

Créée lors du Festival Les Musiques à Marseille le 15 juin 2019 au Temple Grignan.

Editions Babelscores


Cuento perpetuo, littéralement conte perpétuel, est une pièce qui se raconte, inlassablement, avec une cadence proche de la scansion, de la parole.

Le Marimba est virtuose et idiomatique. On aura l’impression qu’il s’invente, en temps réel, un monde rapsodique et volubile, en faisant jaillir dans l’espace électroacoustique ses contradictions, ellipses et réponses à sa propre prosodie.

Le matériau de l’œuvre est en constante alternance et dialogue. Ses deux composantes, l’électronique et l’instrument, ne cessent jamais de produire de l’invention, instant par instant. Le devenir est comme celui d’une boucle qui ne se lasserait jamais de se renouveler, se réinventer, se redéfinir. La forme qui en résulte est l’évidence de ce parcours, comme si rien n’avait été dit en vain, à côté, en trop, en deçà,

Luis Naón


 

Nómade – Móvil (2018)

(Nomade – Mobile)
pour mandoloncelle et sons fixés.

Créée le 22 Juillet 2018 au Vieux Château de Vicq sur Breuilh

À Florentino Calvo


La thématique développée par Florentino Calvo autour de ce projet est centrée sur l’exil. L’exil peut être une punition (dans l’empire Romain les citoyens frappes d’Ostracisme devais quitter leur lieux habituel de vie) mais il peut également ouvrir un espace de tous les possibles. C’est cette vision là du départ (forcé ou volontaire) que j’ai voulu souligner dans Nomade-Mobile, qui, par son titre nous laisse entrevoir la richesse des concomitances, rencontres et doublures. La partie électronique de la pièce, réalisée à partir de sons de oud et mandoloncelle, est une sorte de trace, découverte et inouï de celle de l’instrumentiste, protagoniste de l’exploit.


Fiche technique :

La partie électroacoustique de cette pièce a été conçue pour être l’équivalent et le prolongement des sons de l’instrument.

Les sons fixés peuvent être diffusé en stéréo autour (ou légèrement derrière) l’instrument. Il faut veiller à une amplification (voire une petite réverbération) en adéquation avec la salle de concert.